Pourquoi et comment séparer domaine, email, hébergement et DNS ?

2  comments

minutes de lecture.

La création d'un site internet est de plus en plus simple et rapide.

Les hébergeurs nous facilitent d'ailleurs beaucoup la tâche.

Que ce soit chez les hébergeurs généralistes et grand public (tels que Ionos, ancien 1&1, OVH...), ou les spécialistes (Siteground, WPX, Kinsta, etc), il est facile d'installer un site en partant de zéro en quelques minutes. Et cela même en n'y connaissant rien à la technique !

L'avantage, c'est que c'est rapide et facile. Mais il y aussi quelques inconvénients...

Un site est en effet composé de plusieurs éléments. Pour faire simple, et puisque c'est la formule que j'utilise et recommande, nous allons nous limiter au cas d'un site avec WordPress.

Les composantes d'un site internet

De prime abord, un site internet, c'est juste une adresse internet, comme jflopez.net. Mais en réalité, c'est un peu plus complexe. Mais pas trop non plus, ne vous inquiétez pas !

Le site doit être hébergé sur un serveur. C'est la fonction première d'un hébergeur, d'ailleurs : héberger le site... Par exemple, ce site est hébergé par Siteground.

Il faut aussi pouvoir l'identifier. C'est le but du nom de domaine. Le nom de domaine est souvent déclaré par l'hébergeur, donc on a tendance à confondre enregistrement du domaine et hébergeur.

Jusque-là, c'est assez simple...

Mais en fait, pour internet, le site n'existe pas par son nom de domaine, mais par son adresse IP : une suite de chiffres. Mais comme retenir un nom de site est plus facile, les humains que nous somment préfèrent indiquer le nom du domaine. Internet, lui, ne s'occupe que de la suite de chiffres. Il faut donc un traducteur. C'est un des rôles du DNS (Domaine name system). Souvent, le DNS est géré par le service qui gère le nom de domaine ou l'hébergement, donc on n'y pense pas vraiment, mais cela peut (devrait) être un service clairement identifié à part. Cela permet d'assurer la présence des sites en ligne (grace à la redondance), leur sécurité, et aussi, si nécessaire, le changement d'hébergeur. Pour gérer mes DNS, j'utilise DNS made easy.

Il reste un élément qu'on a tendance à oublier : les emails ! Là aussi, ils sont généralement gérés par l'hébergeur, mais cela peut encore une fois être un service à part. C'est même souvent une bonne solution de gérer les emails complètement à part. Certains hébergeurs ne permettent d'ailleurs même pas la création d'adresses emails (comme Kinsta), afin de ne pas risquer de blacklister leurs  adresses IP (ce qui m'est déjà arrivé à l'époque où j'étais chez un hébergeur grand public).

Pourquoi séparer les services ?

Le premier argument pour avoir tous ses oeufs dans le même panier, c'est la simplicité. Un point de contact, un panneau de configuration pour tous les éléments, et un seul service client. Le deuxième argument, c'est le prix, mais il est très vite infirmé, surtout si notre site commence à avoir un certain volume de traffic.

Pourquoi alors se compliquer la vie en ayant des fournisseurs différents ?

D'abord, enlevons une fausse croyance : une fois le système en place, la gestion n'est pas plus compliquée. Oui, il faut se connecter à différents services, mais c'est surtout pendant le paramétrage que c'est important. On ne change pas les paramètres de son hébergeur, enregistreur de domaine ou DNS tous les jours. Même pour les emails, une fois un client de courrier paramétré, il n'y a plus rien à faire !

Deuxième croyance : le tarif. Quand on a tout au même endroit, la montée en cadence impose souvent de changer de formule d'abonnement, et les prix montent très vite. Alors qu'en ayant séparé les services, on peut ne monter en cadence que là où c'est nécessaire.

La première raison de séparer les services est la spécialisation de chaque fournisseur. Il est possible de choisir le meilleur pour chaque élément.

La deuxième raison, c'est la sécurité. En séparant les fournisseurs, les risques de voir son site piraté ou même simplement hors-ligne sont très fortement réduits. Et si le site (hébergeur) est hors-ligne, vous aurez toujours accès à vos emails.

Voyons maintenant comment faire.

Comment séparer les services

L'hébergeur du site

L'hébergement est souvent la seule chose à laquelle on pense lors de la création d'un site, parce qu'un non développeur a tendance à penser que c'est tout ce en quoi consiste un site. Comme nous l'avons vu, ce n'est pas le cas. L'hébergement reste cependant évidemment central. Lors de la construction d'un site avec WordPress, le mieux est d'utiliser un hébergement WordPress managed.

L'infrastructure du serveur sera alors optimisée pour le fonctionnement du site. Je ne rentrerai pas dans les détails, mais disons que le serveur contiendra tout ce qu'il faut pour permettre à wordpress de fonctionner correctement, mais rien de superflu. Cela va bien entendu améliorer les performances. Cela simplifie aussi beaucoup la gestion car tout le superflu est (en général) éliminé.

Une mention spéciale ici pour WPX. Si leur interface utilisateur peut paraitre pauvre par rapport à celle de SiteGround, elle contient en fait TOUT ce dont un infopreneur peut jamais avoir besoin. Sans fioritures.

Pour le choix de l'hébergeur, il y a plusieurs critères à regarder, bien sur, mais certains sortent du lot :

  • vitesse (WPX est au top, SiteGround un proche second).
  • capacité à supporter de nombreuses connexions à la fois (là où un hébergeur traditionnel sera vite dépassé).
  • sécurité (les deux protègent bien les sites. WPX scanne et retire même gratuitement les malwares).
  • uptime. Temps de disponibilité du site. L'un comme l'autre sont proche de 100%.
  • sauvegardes. Un hébergement managé permet beaucoup de tranquillité, car des sauvegardes quotidiennes sont faites tant sur les fichiers que la base de données.
  • certificats SSL. Les deux proposent des certificats gratuits (Let's encrypt), faciles à installer.
  • support. WPX est un cran au-dessus de tous (un agent compétent répond au chat en moins de 30 secondes).
  • évidemment, le prix...

J'ai limité à deux choix, car ils présentent tous deux un excellent rapport qualité-prix et permettent de construire des sites de taille déjà conséquente. De toute façon, si vous suivez mon approche de séparer les services, il ne sera pas compliqué de basculer vers un hébergeur plus puissant (mais beaucoup plus cher aussi) quand vous le déciderez.

L'enregistrement du nom de domaine

Le nom de domaine est souvent enregistré par l'hébergeur. Il est parfois même offert. C'est pratique en apparence. Mais en réalité, cela nous lie à l'hébergeur. Si vous décidez de changer d'hébergeur, cela peut être compliqué car le nom de domaine reste attaché à un contrat global. Cela entraine des risques de coupure de service, voire même de perdre le nom de domaine... et tout ce qui va avec (référencement, emails, réputation, etc).

Enregistrer son nom de domaine indépendamment de l'hébergeur n'est en fait pas plus cher - surtout qu'un nom de domaine ne coûte presque rien.

Cela permet de changer d'hébergeur en quelques minutes. Tout ce qu'il faut faire, c'est changer les serveurs vers lequel le nom de domaine doit pointer ! (et nous verrons avec la gestion des DNS que ce n'est peut-être même pas nécessaire).

En plus, certains enregistreurs de domaine (tel que Namecheap, que j'utilise) offre l'anonymisation sans frais.

La gestion du DNS

Le DNS, c'est un peu obscur...

Gérer les DNS avec un fournisseur à part, cela permet de transférer des domaines très rapidement, si jamais on change d'hébergeur. Cela permet aussi de gérer facilement les enregistrements. Jusque là, rien de très différent. On pourrait aussi le faire chez son hébergeur ou enregistreur de domaine.

Non, un fournisseur dédié, ça a surtout d'autres avantages :

  • la redondance. Avec DNSMadeEasy, je suis en mesure d'avoir plusieurs serveurs primaires supplémentaires. Si le DNS de mon hébergeur tombe en panne, par exemple, mon site est toujours accessible, et mes emails aussi.
  • la redondance toujours. Il est possible de créer des serveurs secondaires. Là, ça devient un peu technique, mais cela rajoute une sécurité pour assurer que son site est en ligne. Des sites en rades, ça arrive même à Google, Amazon ou Apple La plupart du temps, c'est un problème de DNS ! 
  • la vitesse. Quand je suis passé à DNSMadeEasy, le temps de résolution DNS de mes sites a été divisé par 5 ! Ca n'a l'air de rien, mais de 300-400 ms, je suis passé à 20 et moins... Toutes les fractions de secondes s'additionnent, et les premières sont très importantes. Tant que le DNS n'est pas résolu, la page est blanche !
  • le transfert. Je change d'hébergeur (site ou email) ? Je laisse le travail préliminaire de transfert se faire. Quand c'est prêt, je change un enregistrement dans mon DNS premium, et le nouveau site est opérationnel en quelques minutes ! La propagation des nouveaux enregistrements prend parfois jusqu'à 2 jours (c'est à dire que parfois, deux versions du site sont présentes, selon le lieu de connexion). Avec un DNS premium, j'ai observé une mise à jour globale beaucoup plus rapide.

La gestion d'email

Un hébergeur dédié aux emails, c'est en général préférable. Pourquoi ? Parce qu'il ne partage pas son IP avec les spammeurs. Le mieux est d'avoir des IP dédiées uniquement aux sites, et une autre pour les emails. Kinsta, par exemple, refuse de gérer les emails pour cette raison. WPX a des adresses IP pour les sites dans le "cloud", et une autre pour le serveur ftp et les emails. 

A l'époque où j'avais mes sites chez un hébergeur grand public (et mes emails, donc), j'ai eu plusieurs problèmes d'IP blacklistés. Je ne pouvais plus envoyer d'emails à certains interlocuteurs ! Heureusement que j'avais plusieurs adresses emails pour contourner le problème. Mais pour une adresse pro, c'est très mauvais...

Puisque nous parlons d'emails, il faut aussi mentionner deux catégories d'emails particulières pour lesquels vous ne devriez JAMAIS utiliser votre serveur email standard.

Il y a les emails transactionnels, générés automatiquement par votre site, par exemple, à la suite d'une commande. Il s'agit d'emails au cas par cas. Il existe des services dédiés pour cela (j'utilise PostmarkApp).

Il y a les automatisations et les listes de diffusion. Là, il faut passer à des services professionnels. J'utilise ActiveCampaign.

Les services que j'utilise personnellement

Pour conclure, voici un petit récapitulatif des services que je conseille (je les utilise) pour commencer à segmenter les fonctions.

Ressources recommandées

Namecheap permet d'enregistrer des noms de domaine à des tarifs raisonnables, et ajoute le service de Private Whois gratuitement.

Ceux qui le souhaitent peuvent aussi prendre leur service d'email (je n'ai pas pas encore testé).

Hébergement spécifique pour wordpress, le plus rapide à l'heure actuelle.

L'interface utilisateur est très simple pour un non-développeur.

Tout est accessible (base de données, client ftp, enregistrements DNS...) mais un novice n'a pas à s'en préoccuper.

J'ai transféré tous mes sites WordPress. Les résultats en terme de vitesse de chargement sont impressionnants, ainsi que la rapidité et l'efficacité du support. En bonus, ils se sont chargé de transférer mes sites eux-mêmes, gratuitement, et ça n'a jamais duré plus de quelques heures entre la demande et la finalisation.

Il n'y a que trois formules (encore un atout : simplicité), dont la seule différence est le nombre de site. La formule de base permet déjà d'avoir 5 sites, ce qui est presque un luxe.

A partir de $250 (215 EUR)/an pour 5 sites.

Hébergement managé WordPress avec des formules évolutives.

Bons résultats en terme de vitesse et de disponibilité, mais j'ai observé une grande variabilité et un manque de stabilité des performances.

Tout le nécessaire est inclus (emails, redirections, SSL...).

A partir de 72 EUR la première année pour la formule basique à 1 site (suffisant pour la plupart, et évolutif). Attention, le prix augmente dès la deuxième année.

Je continue à utiliser SiteGround pour les emails (pour le moment) et certains sites qui ne sont pas sous WordPress.

Les sites WordPress sont maintenant chez WPX.

Un service permettant de gérer tout ce qui concerne le DNS, indépendamment de l'hébergeur ou de l'enregistreur de domaines.

Permet de gagner en performance de site, sécurité, et simplifie le changement de fournisseur.

Emails : à suivre...

Un service d'emails professionnels séparés de l'hébergeur principal est une bonne idée... mais je n'ai pas encore testé, donc ce sera pour plus tard. 😉

Emails transactionnels : PostmarkApp

Pas le moins cher, mais efficace et facile à utiliser.

Si vous utilisez en grande partie des automatisations pour communiquer avec vos prospects et clients, vous n'aurez de toute façon pas besoin de beaucoup d'emails transactionnels. PostmarkApp offre 100 emails gratuits par mois.

Emails transactionnels : SendInBlue

Si je préfère ActiveCampaign pour les listes de diffusion et les automatisations, il faut bien reconnaitre que la fonction Emails transactionnels de SendInBlue est intéressante.

Si vous n'utilisez pas les fonctions de liste, cela laisse 300 emails gratuit par jour pour les emails transactionnels !

Quand vous dépasserez ce seuil, payer quelques euros ne sera plus un problème...

Emails automatisés et listes de diffusion : ActiveCampaign

ActiveCampaign est mon choix d'auto-répondeur car il est performant, souple, extrêmement bien intégré avec les autres systèmes (notamment tout ceux que je mentionne), et une délivrabilité au top. A partir de 100 EUR / an.


Vous aimerez peut-être aussi :

  • Laurent Romedenne dit :

    Merci pour les infos.
    Je ne savais pas qu’on pouvait séparer tous ces services… je vais me renseigner et étudier tes solutions.
    Séparer les adresse e-mails me paraît être prioritaire, j’attends ton retour d’expérience avec intérêt.

    • Oui, c’est sans doute l’aspect le plus important, séparer les emails, notamment pour la délivrabilité.
      Pour le moment, ma délivrabilité est bonne, et mon budget part vers autre chose, mais un service dédié pour les emails reste sur ma liste !

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
    >